Extraction des dents de sagesse

Les dents de sagesse servaient autrefois à mastiquer longuement les végétaux et les viandes non cuites. L’homme moderne a augmenté la taille de son cerveau et diminué la taille de sa mâchoire, mais les dents de sagesse demeurent malheureusement. Il est à noter que plus l’évolution progresse, plus nous constatons souvent l’absence des dents de sagesse chez certains jeunes patients chanceux. Tout le problème se résume à ceci : les dents de sagesse n’ont pas suffisamment d’espace pour pousser correctement. Plusieurs problèmes peuvent découler de ce manque d’espace.

Quand les dents de sagesse doivent-elles être extraites?

Lorsque l’on détermine qu’elles n’auront pas l’espace adéquat pour faire leur éruption complète, ou qu’elles présentent des risques de problèmes pour le futur.

À quel âge doit-on extraire les dents de sagesse?

Dans un premier temps, il faut établir un bon diagnostic : dents de sagesse incluses, semi-incluse ou complètement éruptée.

Naturellement les dents de sagesse bien sorties ne présentent pas plus de problèmes que les autres.

Dents de sagesse semi-incluses ou incluses : Lorsque le problème est détecté et que la décision d’extraire les dents de sagesse est prise, il existe un moment optimum pour extraire ces dents de sagesse.

Entre 18 à 20 ans est le meilleur âge pour minimiser les risques de la chirurgie. À cet âge, les racines des dents de sagesse sont courtes et à demi formées seulement. L’os qui entoure la dent de sagesse est plus tendre et la dent est entourée d’une large capsule de tissus mous. Tous ces facteurs contribuent à faciliter la chirurgie et la guérison.

Pour un dentiste généraliste, il est quand même possible de procéder sans problème à l’extraction des dents de sagesse jusqu’à 25 ans. Pour le spécialiste maxillo-facial, c’est à 30 ans que la fenêtre d’opportunité idéale se ferme.

Lorsqu’un problème survient après 30 ans c’est aussi le spécialiste maxillo-facial qui sera à même de résoudre l’épineux problème.

Doit-on absolument extraire ou enlever les dents de sagesse?

Non, mais il faut bien évaluer les risques avant de décider de garder ses dents de sagesse. Il est même possible que les dents de sagesse ne causent jamais de problème. Mais les inconvénients d’une chirurgie tardive dépassent généralement ceux de l’extraction entre 18 et 25 ans.

À quel âge les dents de sagesse commencent à pousser?

18 ans est l’âge théorique de l’éruption des dents de sagesse. Les patients les plus précoces voient pointer leurs dents de sagesse vers 15 ans et les plus tardifs vers 40, 50 et même 60 ans.

Dans quelle situation peut-on penser à conserver ses dents de sagesse?

Lorsque les dents de sagesse sont totalement sorties et utiles à la mastication. Elles doivent également être suffisamment accessibles pour être nettoyées efficacement.

Quel est le risque de ne pas faire extraire les dents de sagesse?

Il existe plusieurs risques selon la situation

a- Si la dent est totalement incluse, les principaux risques sont la formation d’un kyste, de résorption de la racine de la molaire voisine et d’éruption ultérieure.
b- Si la dent est semi-incluse, c’est plutôt l’infection bactérienne de la gencive ou de l’os qui risque probablement d’arriver causée par la communication des bactéries de la cavité buccale. Le déchaussement de l’avant-dernière molaire est à craindre, dû à la difficulté de bien nettoyer cet espace. La carie dentaire guette aussi, et n’est pas réparable sous la gencive.
c- Quand la dent est sortie, mais pas en bonne position, elle sera généralement très difficile à nettoyer et donc susceptible à la carie. Ces dents ont tendance à pousser vers la joue et à faire des ulcères. Les dents de sagesse risquent la supra-éruption (quand la dent n’est pas en occlusion vis-à-vis une autre dent, elle continue de pousser parce qu’elle se cherche une amie pour mastiquer ) et elle finit par mordre la gencive de la mâchoire opposée. Plusieurs de ces situations causent de la douleur.

Comment savoir si je dois faire extraire mes dents de sagesse?

Le mieux est de consulter son dentiste vers 18 ans. La radiographie panoramique permettra de visualiser la position exacte de vos dents.

Quelles sont les douleurs qui surviennent si je ne fais pas extraire mes dents de sagesse?
Il y a 4 types de douleur.

1 – La première est l’abcès avec enflure (facile à reconnaître). On dirait que le patient a avalé une balle de tennis.
2 – La deuxième est l’ulcère de la joue (voir image ci-contre). Le frottement de la dent blesse les tissus mous, la douleur survient lorsque l’on ouvre la bouche.
3 – Troisièmement, comme elles sont très difficiles à nettoyer les dents de sagesse finissent souvent cariées.
4 – Finalement, une douleur peut être associée à la gencive enflammée (infection de la gencive faisant sortir du pus généralement à la simple pression du doigt).

Quels sont les symptômes liés à l’éruption des dents de sagesse?

Il y en a généralement peu, tant que la dent a suffisamment d’espace pour pousser. Ma recommandation est de très bien brosser la gencive durant l’éruption de la dent afin de garder la zone propre et en santé. Une légère rougeur peut apparaître, et disparaîtra avec une bonne hygiène. En temps normal, la dent devrait être totalement poussée en 2 à 3 mois.

Quelles sont les douleurs à prévoir pendant l’extraction des dents de sagesse?

Après l’anesthésie (qui est néanmoins nécessaire), il n’y a généralement pas de douleur. On ressent plutôt de la pression. S’il y a de la douleur, il est très facile d’ajouter plus d’anesthésie. Malgré tout, après la chirurgie il est recommandé de se faire accompagner et de ne pas conduire.

Quelles sont les douleurs à prévoir après l’extraction des dents de sagesse?

Tout dépend, en général, les dents du haut ne sont pas sensibles. Pour les dents du bas, tout dépend de combien d’os il a fallu enlever pour extraire la dent. C’est au niveau de la mâchoire du bas que l’enflure risque d’être présente. Toutefois, il n’y a pas toujours d’enflure.

Dans le processus normal de guérison, il y a 3 jours d’enflure et 3 jours pour désenfler. Après 1 semaine, ça va mieux et à la deuxième semaine, la routine alimentaire reprend normalement.

Il faut suivre les recommandations du dentiste pour diminuer les risques de complications.

Le principe de la guérison est simple. L’alvéole (le trou laissé par la dent ) se remplit d’un caillot de sang. Si on ne touche à rien et qu’on laisse guérir, le caillot va se transformer en os et en nouvelle gencive. On recommande donc, de rester au repos 2 à 3 jours, ne pas fumer pour des raisons évidentes, ne pas faire de succion pour conserver le caillot, et de bien s’alimenter en évitant de perturber les caillots.

La complication est : l’alvéolite (dry socket en anglais)

L’alvéolite est la perte du caillot sanguin de l’alvéole. L’os est alors mis à nu et la zone devient très sensible. C’est typiquement après 3 jours que survient la douleur.

Que faire? Retournez consulter votre dentiste. Après avoir diagnostiqué une alvéolite, le dentiste rince l’alvéole et y applique un médicament spécial nommé: Alvogyl. Ce médicament reste dans le site et soulage la douleur de l’alvéolite. La qualité de la guérison suite à une alvéolite est la même que pour une autre dent, mais elle est retardée de 4 à 5 jours.

Mes dents ont crochi avant que je fasse extraire mes dents de sagesse, que faire?

La logique veut que plus on a de dents, plus les chances sont grandes d’avoir du chevauchement. Mais il est faux de penser que les dents vont se replacer après l’extraction des dents de sagesse. Il est malheureusement faux d’espérer prévenir le chevauchement des dents antérieures avec l’extraction précoce des dents de sagesse. Pour replacer les dents chevauchées, il faut avoir recours à l’orthodontie.

Est-ce que le fait de ne pas extraire mes dents de sagesse peut endommager mes autres dents?
Malheureusement oui, il y a 3 problèmes récurrents.

Le premier problème est la résorption radiculaire.
Cette situation arrive lorsque la dent de sagesse est complètement incluse et appuyée sur sa voisine. Le sac qui englobe la dent de sagesse est constitué de cellules qui perforent l’os afin d’aider l’éruption de la dent. Il arrive que ces cellules s’attaquent à la racine de la dent voisine en la résorbant.

Le deuxième problème survient lorsque la dent de sagesse est à demi incluse et basculée vers sa voisine. La dent de sagesse résorbe alors l’os derrière l’avant-dernière molaire et la mobilise ainsi. Des sensibilités au chaud et au froid apparaissent à la mastication.

Le troisième problème est la carie sur l’avant-dernière molaire causée par l’impossibilité de nettoyer adéquatement cette zone.

Puis-je me faire endormir ou avoir une anesthésie générale pour l’extraction de mes dents de sagesse?
C’est possible, mais très rare. De très rares cas d’allergies aux anesthésiques locaux obligent l’anesthésie générale. De nos jours, la peur incontrôlable du dentiste et de l’anesthésie est plutôt rare. Les risques et inconvénients de l’anesthésie générale surpassent généralement les bénéfices.

Est-ce que l’opération pour l’extraction des dents de sagesse a lieu à l’hôpital?
Non. 99 % des cas se font en clinique dentaire.

Jusqu’à quel âge les dents de sagesse peuvent sortir?

Possiblement jusqu’à 75 ans.

Est-ce possible que mes dents de sagesse sortent à 40 ans?
Oui, et à cet âge-là, ça se passe lentement. Mon conseil reste le même; bien brosser la région afin de maintenir une hygiène optimale.

Combien de visites sont nécessaires pour extraire les dents de sagesse?
La meilleure stratégie est de faire l’extraction des quatre dents de sagesse en même temps.
Puisque c’est la guérison et non l’extraction qui est le plus pénible, il convient de ne pas répéter l’expérience quatre fois.

De quelle façon réduisez-vous les douleurs?

Lors de votre examen pour les dents de sagesse, votre dentiste vous donnera toutes les informations nécessaires pour votre rendez-vous de chirurgie. Il vous donnera aussi une prescription de un ou plusieurs médicaments afin de réduire les inconforts au minimum.

Les traitements orthodontiques de compromis
Traitement de canal