Habitude de suçage de pouce ou doigts

Les habitudes orales sont l’habitude la plus répandue chez les enfants; plus de 50% des enfants ont une habitude orale quelconque (sucer un doigt, un objet, la langue, mordre ses doigts et ongles, etc.)
Ce réflexe normal est fréquemment observé chez le fœtus et persiste après la naissance
La plupart de ces habitudes disparaîtront progressivement avec l’âge mais certaines peuvent persister et devenir dommageables avec les années
Le suçage d’un ou plusieurs doigts de façon chronique peut exercer une force assez importante pour déplacer les dents et déformer les arcades dentaires
Une béance antérieure et des problèmes de fonction (phonétique et mastication) peuvent en résulter
La présence d’une telle habitude n’est pas automatiquement synonyme de dommage à la dentition ou de déplacements dentaires
Pour être dommageable, l’habitude doit durer assez longtemps (mois, années), être assez fréquente (par exemple à tous les jours) et exercer une force suffisante sur les dents
Si l’habitude est arrêtée assez tôt, les dommages peuvent être réversibles sans intervention. Il est donc important de tenter d’arrêter ces habitudes en bas âge
Si l’habitude persiste longtemps, des corrections orthodontiques peuvent être nécessaires pour replacer les dents.

Habitude de suçage de pouce ou doigt(s)

Exemple de l’effet à long terme sur la dentition. Jeune fille de 12 ans ayant sucé son doigt plusieurs années; béance antérieure, constriction et déformation de la mâchoire supérieure, dents supérieures avancées. La mastication et la phonétique sont affectées par cette malocclusion.
L’habitude de suçage de pouce est bien ancrée chez ce jeune de 3.7 ans. On remarque déjà des changements dans sa dentition : forme étroite de l’arcade du haut, dents supérieures avancées, occlusion croisée postérieure droite et béance antérieure. Arrêter cette habitude dès que possible minimisera les dommages permanents.
Interception d’une habitude de suçage en bas âge : L’utilisation d’un appareil orthodontique “écran oral” servant à bloquer le pouce (ou doigts) et la langue sert de rappel à l’enfant pour l’aider à arrêter l’habitude de suçage de doigts. L’appareil sert aussi à empêcher que la langue n’exerce une pression excessive sur les dents.
Exemple “typique” d’une habitude de suçage de doigt sévère; béance antérieure et constriction de l’arcade supérieure. Il commence a y avoir déformation de la mâchoire supérieure chez cette jeune fille de 6 ans. Il est indiqué d’enrayer cette habitude néfaste dès que possible pour minimiser les dommages.

Réhabilitation complète
Obturer une dent primaire